Amendement relatif à la réussite de la transition écologique à Paris

Transition écologique à Paris
Transition écologique à Paris
Source de la photo : Peter Kleinau

Amendement rattaché à la délibération Budget Primitif 2020 – DFA 76

Considérant que la trajectoire du plan climat s’est éloigné de l’objectif de la neutralité carbone en 2050 ;

Considérant que Paris contribue par son activité au changement climatique.

Aussi, sur proposition de Jérôme Gleizes, Alice Timsit, Fatoumata Koné, Emile Meunier et des élu.e.s du Groupe Écologiste de Paris, la délibération DFA 76 (Budget primitif 2021) est amendée comme suit de façon à poursuivre l’engagement de transition écologique pour éviter le chaos climatique :

La somme de 40 millions d’euros est inscrite à la section d’investissement du Budget Primitif pour 2021 :

– en ré-abondant de :

– 4 millions d’euros le budget d’investissement “environnement” (chapitre 907 nature 2313 rubrique 713) pour la rénovation thermique des bâtiments de la ville (actions transversales plan climat) ;

– 200 000€ pour permettre de renforcer les moyens de mise en œuvre du Plan Climat de Paris et la sensibilisation aux éco-gestes du grand public ;

– 19 millions d’euros dans la section “Aménagement des territoires et Habitat” (chapitre 905 nature 20422 rubrique 555) pour venir en aide aux copropriétés privées (Eco-rénovons et OPATB) et aux bailleurs sociaux pour la rénovation thermique pour compenser partiellement la baisse de 109,1 millions d’euros ;

-en ré-abondant le budget d’investissement de l’Agence Parisienne du Climat de 300 000 € pour agir sur la précarité énergétique, la mise en place d’éco-gestionnaires, des boxs des Solutions Climat ;

-en ré-abondant de 16,5 millions d’euros la section “Aménagements des territoires et Habitat” pour accélérer la débitumation de la voirie, notamment dans le cadre du programme « Rues aux écoles », la reconquête des places de parking (chapitre 905, nature 2315, rubrique 5154).

En contrepartie, la section des recettes d’investissement est gagée sur une réduction des dépenses de fonctionnement (fluides énergétiques) permettant d’augmenter l’épargne brute de la Ville de Paris, la réduction des provisions finances (chapitre 900, nature 20422, rubrique 0280), une réaffectation des autorisations de programme du BP 2021.

Le montant d’autorisation d’emprunt est augmenté de 40 millions d’euros.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations