Vœu relatif à la modification du projet “Inventons la Métropole du Grand Paris 2″

Conseil de Paris - Groupe écologiste de Paris
Source de la photo : Wikipédia - Zigsfy

Rattaché à la délibération 2021 DU 22

Considérant l’attractivité internationale de Paris et la situation du Quai d’Issy, localisé en entrée de ville et dans une continuité urbaine marquée par la forte densité en termes de bureaux ;

Considérant l’exigence d’exemplarité en matière de lutte contre le dérèglement climatique d’une municipalité ayant accueilli, en 2015, la signature des Accords fixant le seuil des émissions de Gaz à Effet de Serre en dessous de la barre des 2 degrés ;

Considérant les objectifs ambitieux fixés par le futur PLU “Bioclimatique” en matière de résilience et de lutte contre le dérèglement climatique sur le territoire de Paris ;

Considérant la nécessité d’identifier des espaces pouvant accueillir des projets de renaturation capables de cohabiter avec les fonctions industrielles et logistiques de la ville, qu’elles soient historiques ou contemporaines ;

Considérant que la Seine représente l’un des principaux espaces de nature, à la fois couloir de vent et lieu d’accueil de la biodiversité à Paris, soit une véritable « liaison reconnue pour son utilité écologique » ;

Considérant que  l’Appel à Projets “Inventer la Métropole de Demain 2” faisait la part belle au critère de “performance énergétique et lutte contre le changement climatique” dans la sélection des candidatures et inscrivant dans ses objectifs la nécessité de “co-construire une métropole innovante, durable et résiliente, solidaire et intelligente, dont la dynamique sera fondée sur sa capacité à répondre aux défis du XXIème siècle, à la fois ceux qui s’imposent au niveau mondial et ceux qui sont liés à la dynamique propre des territoires” ;

Considérant que la construction et le fonctionnement d’un immeuble de plusieurs étages, quelques soient ses performances énergétiques, représentera toujours un coût environnemental supérieur à l’absence de construction ;

Considérant que la saturation de l’Ouest parisien en matière de bureaux, en particulier dans un quartier central en matière d’attractivité économique, ainsi que la difficulté de modifier leur usage après construction, invite à privilégier d’autres projets pour le foncier et que la proximité des infrastructures de transport et du boulevard périphérique empêche la construction de logements sur ce site ;

Considérant qu’à travers le projet EDA, la Ville donne à voir une vision densificatrice et tournée vers le privé, en cédant le foncier à de grands opérateurs – Bouygues Immobilier, en l’occurrence -, pour construire des milliers de m² de bureaux inutiles à cet endroit, incompatible avec une vision bioclimatique de la capitale.

Sur proposition d’Aminata Niakaté, Emile Meunier et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP) le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris modifie significativement le projet du quai d’Issy dans le sens d’une renaturation de cet espace de biodiversité attenant à la Seine, permettant à la fois la conciliation avec les fonctions logistiques du lieu et favorisant la biodiversité.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations