Pic de pollution : le Groupe Écologiste demande la mise en oeuvre de la circulation différenciée !

Sans titre (21)

Le Groupe Écologiste de Paris dénonce la décision de la Préfecture de Police de Paris de ne pas mettre en place la circulation différenciée à partir du mercredi 10 novembre à Paris et dans le périmètre de l’A86 alors qu’Airparif prévoit un épisode de pollution de l’air perdurant jusqu’au vendredi 12 novembre.

Le Groupe Écologiste de Paris demande à ce que la circulation différenciée soit automatique dès le franchissement du seuil d’information et de recommandation. Limiter la pollution aux particules fines à Paris et en Île-de-France est une question de santé publique. 

De manière générale, nous demandons également à ce que la circulation différenciée soit mise en place en amont, dès la veille d’un pic de pollution, afin d’éviter autant que possible le dépassement du seuil d’information. Nous demandons également à la région Île-de-France de rendre gratuits les transports en commun les jours de pollution, pour favoriser les déplacements non ou peu polluants. 

Ne pas prendre toutes les mesures à notre disposition pour protéger la santé lors de pics de pollution est une faute majeure ! Ce sont les plus fragiles qui souffrent le plus de la pollution. Ne pas décider de la circulation différenciée montre que la priorité va au confort de quelques-uns alors que c’est notre santé à toutes et tous qui est impactée.

Fatoumata KONÉ, Présidente du Groupe Écologiste de Paris et les élu·e·s écologistes au Conseil de Paris.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations