Protégeons l’École face à la 5e vague de COVID-19

Sans titre (6)

Le Groupe Écologiste de Paris apporte son soutien aux personnels éducatifs en grève et aux familles mobilisées ce jeudi 13 janvier pour dénoncer le chaos organisationnel dans lequel s’est déroulée la rentrée de janvier. Nous dénonçons les changements incessants de protocoles, qui au lieu d’être pensés dans un souci de protection des enfants et des personnels, révèlent l’amateurisme et le mépris du gouvernement envers la communauté éducative. Ce mouvement de grève historique, auquel tous les syndicats de l’éducation nationale ont appelé, est la preuve de l’épuisement des personnels mobilisé·e·s sur le terrain depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020.

Nous dénonçons l’irresponsabilité du ministre de l’Education Nationale et du gouvernement, dont la gestion calamiteuse a mis en danger la santé des élèves, des personnels et de leurs familles, conduit à la désorganisation des établissements scolaires, épuisé les personnels et rendu difficile la vie des familles. Alors même que nous affrontons la 5e vague de l’épidémie de COVID-19, nous constatons le manque criant de moyens humains et matériels  : pénurie de remplaçant·e·s et de dispositions pour assurer la continuité pédagogique pour les élèves absents, manque d’équipements en capteurs de CO2, en masques et, cela aggravant encore plus les inégalités entre les élèves.

Face à l’incurie du gouvernement, les collectivités locales, et en premier lieu la Ville de Paris, ont pris leurs responsabilités pour protéger la santé de toute la communauté éducative et permettre aux élèves et aux personnels d’apprendre et travailler dans des conditions sanitaires dignes et sécurisées. À Paris, les élu·e·s du Groupe Écologiste se sont engagé·e·s depuis mars 2020 pour améliorer les conditions sanitaires dans les établissements scolaires parisiens, en portant, notamment, des mesures quant à l’installation de capteurs de CO2 dans tous les établissements scolaires et de petite enfance. 

Nous demandons au ministre de l’éducation nationale et au gouvernement de prendre leurs responsabilités et d’élaborer un protocole sanitaire à même de protéger les élèves, les personnels éducatifs et leurs familles, de fournir aux établissements scolaires les équipements de protection nécessaires afin de protéger la santé des élèves et des personnels, et de procéder au recrutement de personnels supplémentaires afin de pallier les absences provoquées par la propagation du virus.

Fatoumata KONÉ, Présidente du Groupe Écologiste de Paris, et les élu·e·s écologistes au Conseil de Paris.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations