Victoire pour les jardins ouvriers à Aubervilliers

Noémie Genty. (1)

Le Groupe Écologiste de Paris se félicite de la décision de la Cour Administrative d’Appel, qui a ordonné le 9 mars 2022 une nouvelle suspension des travaux d’un spa/solarium adossé à la future piscine d’entraînement des Jeux olympiques de 2024 sur 4000 m2 de parcelles de jardins ouvriers quasi centenaires à Aubervilliers. La décision de la Cour conforte notre combat pour la préservation de cet espace de biodiversité et demande en outre la remise en état du site. 

Nous nous désolons du gâchis causé par les travaux alors que nous alertions depuis longtemps. Nous saluons cette victoire obtenue grâce à la mobilisation du collectif JAD – Jardins à défendre d’Aubervilliers et des militant·e·s écologistes. 

Initialement classés comme espaces verts au PLU intercommunal de Plaine Commune, les Jardins ouvriers des Vertus ont été d’abord déclassés en février 2020, puis reclassés en zone urbaine constructible. Dans un département qui a grandement souffert de décennies de bétonisation, ces jardins représentent non seulement un espace essentiel pour la biodiversité, mais aussi un poumon vert précieux pour les habitant·e·s de ce département, ainsi qu’un lieu d’échange et d’éducation. 

Alors que depuis des années l’organisation à Paris des Jeux Olympiques de 2024 nous est vantée comme un événement éco-responsable et solidaire, nous ne pouvons que redouter que ces Jeux Olympiques se fassent aux dépens des francilien·ne·s et qu’ils présentent au final un bilan catastrophique tant du point de vue climatique, que de la préservation des espaces naturels et de la gentrification. Le Groupe Écologiste de Paris restera vigilant sur les travaux de remise en état des parcelles détruites, et plus globalement à l’impact social et environnemental lié aux Jeux Olympiques de 2024.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations