Objectif : Plan 300 hectares #P300

300 d’ha d’espaces verts supplémentaires à Paris d’ici 2040
000 / 300Ha

Vœu relatif à la décision d’enlèvement des boîtes des bouquinistes lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

Crédit : Eddie Junior

Déposé par Jérôme GLEIZES, Corine FAUGERON, Nour DURAND-RAUCHER, Raphaëlle RÉMY-LELEU, Aminata NIAKATÉ, Fatoumata KONÉ et les élu·es du groupe Les Écologistes

Considérant l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ;

Considérant l’organisation de la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques sur la Seine, voulue par la Ville de Paris malgré les nombreuses difficultés que représentent un tel événement en terme de logistique, de sécurité et de budget ;

Considérant la décision du Préfet de Police sur la nécessité de procéder à l’enlèvement des boîtes des bouquinistes afin de faciliter la sécurisation des quais hauts de la Seine lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024 ;

Considérant que cette décision a été prise sans concertation préalable avec les bouquinistes malgré leurs nombreuses sollicitations depuis le 15 février 2023 ;

Considérant que les bouquinistes sont inscrits au patrimoine culturel immatériel français depuis 2019 ;

Considérant l’émoi provoqué par la rumeur ayant entraîné la signature à ce jour d’une pétition de soutien de 150 000 personnes ;

Considérant le plébiscite des bouquinistes au maintien sur place des boîtes dans le questionnaire envoyé par la DAE ;

Considérant que les boîtes des bouquinistes sont souvent très anciennes, fragiles, qu’un certain nombre d’entre elles sont détériorées et ne résisteraient pas à un démontage et un déménagement et qu’il serait donc nécessaire de procéder à un renouvellement de celles-ci ;

Considérant que très peu d’artisans sont aujourd’hui en capacité de fabriquer ces boîtes et que le délai de fabrication d’une nouvelle boîte peut atteindre jusqu’à un an ;

Considérant la situation précaire d’un certain nombre de ces bouquinistes que viendrait aggraver le déménagement de leurs boîtes ;

Considérant l’erreur matérielle de la délivrance de cartes professionnelles de 10 mois au lieu d’une année ;

Considérant la difficulté pour la Ville de Paris à trouver des candidat·es avec un projet viable en remplacement des bouquinistes en partance ;

Considérant que ce déménagement concernerait environ 600 boîtes et nécessiterait une logistique lourde tant pour le déménagement des boîtes en elles-mêmes que pour le stockage des livres par les bouquinistes ;

Considérant que le déménagement serait plus coûteux que le maintien ;

Considérant que la sécurité des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 est une priorité pour la Ville de Paris ;

Considérant que les boîtes des bouquinistes se trouvent dans le périmètre de protection défini par le Préfet de Police et que l’article L 226-1 du Code de la Sécurité Intérieure sur lequel pourrait s’appuyer la décision de procéder au démontage et déménagement des boîtes car ne faisant référence qu’à l’accès et à la circulation des personnes et des véhicules dans ce périmètre de protection ;

Considérant qu’il n’existe donc aucun cadre réglementaire (délibération, arrêté préfectoral…) encadrant l’organisation des bouquinistes durant les JOP ;

Considérant la volonté des bouquinistes eux-mêmes de trouver une solution avec la Ville de Paris et la Préfecture de Police prenant en compte les impératifs de sécurité ;

Sur proposition de Jérôme GLEIZES, Corine FAUGERON, Nour DURAND-RAUCHER, Raphaëlle RÉMY-LELEU, Aminata NIAKATÉ, Fatoumata KONÉ et des élu·es du groupe Les Écologistes, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris :

  • organise au plus vite une réunion de conciliation avec la Préfecture de Police et l’Association Culturelle des Bouquinistes de Paris ;
  • demande à la Préfecture de Police de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurisation des quais hauts de la Seine, durant la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, sans recourir à un déplacement des  boîtes des bouquinistes.
  • corrige l’erreur matérielle en délivrant des cartes professionnelles d’un an,  donc du 1er septembre 2023 au 31 août 2024.
  • soutienne juridiquement les bouquinistes dans leurs recours juridiques contre le déplacement de leurs boîtes en cas de refus de la Préfecture de Police.

restez informé·E·s

inscrivez-vous à notre lettre d'information périodique

En vous inscrivant à la newsletter, vous autorisez les écologistes à traiter le contenu de votre demande par email. Votre adresse email sera uniquement conservé par les écologistes pour sa lettre d’information périodique.

Espace vert Paris
Groupe écologiste de Paris - GEP

Les écologistes

Rechercher

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations