Vœu relatif à la fixation généralisée d’objectifs précis et chiffrés pour tous les Comités de caisses des écoles

Bannière (2)

rattaché à la délibération 2021 DASCO 114 – Rapport sur la restauration scolaire pour l’année 2020

déposé par Alice TIMSIT, Douchka MARKOVIC, Fatoumata KONÉ et les élu.e.s du Groupe Écologiste de Paris

Considérant les objectifs affichés pour 2026 du nouveau plan alimentation durable en cours d’élaboration et qui sera prochainement adopté :

  • 100 % d’aliments issus de filières durables, dont 50 % en circuit de proximité ;
  • L’augmentation de la place des menus végétariens dans les cantines ;
  • La réduction des produits ultra-transformés et du gaspillage alimentaire ;
  • La sortie du plastique à usage unique.

Considérant les objectifs prévus dans le Plan Climat de réduire de 50% la part carnée des repas d’ici 2030 ;

Considérant l’ambition portée par le Plan Économie circulaire de suppression du plastique dans les cantines et les crèches parisiennes ;

Considérant la mise en oeuvre d’une politique globale de gestion des biodéchets (tri, collecte, valorisation organique) dans les cantines du 18 arrondissements parisiens ;

Considérant que toutes les Caisses des écoles, en lien avec les mairies d’arrondissement,  se sont résolument engagées dans une démarche éco-responsable en signant le 16 octobre 2019 la Charte Antigaspi de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires ;

Considérant qu’à Paris, le gaspillage dans la restauration collective représente jusqu’à 37 % de l’alimentation achetée ;

Considérant que dans toutes les Caisses des écoles parisiennes est servi au moins un repas végétarien par semaine, et dans certaines une alternative végétarienne est proposée quotidiennement ;

Considérant des exemples de pratiques éco-responsables allant dans le sens d’une alimentation durable (sans huile de palme, utilisation d’oeufs issus de poules élevées en plein air) ;

Considérant qu’à Paris l’accès à une alimentation saine et abordable est un enjeu majeur de santé publique et de justice sociale ;

Considérant que la Ville de Paris demeure compétente pour fixer les orientations stratégiques, les modalités de financement et de contrôle de la Caisse des écoles ;

Sur proposition d’Alice TIMSIT, Douchka MARKOVIC, Fatoumata KONÉ et des élu.e.s du Groupe Écologiste de Paris, le Conseil de Paris émet le vœu que : 

Tous les comités de gestion de la Caisse des écoles fixent des objectifs précis et chiffrés pour l’année 2022 intégrant notamment :

  • L’augmentation de la part d’alimentation durable,  du nombre de fournisseurs : locaux, en produits biologique  et en circuit court, dans le cadre de la procédure des marchés publics ;
  • L’intégration en 2023 du futur marché de collecte des biodéchets de la Ville de Paris incluant dès 2022 le déploiement progressif des tables de tri dans les cantines de l’arrondissement avec en parallèle une sensibilisation, des enfants et du personnel,  à la lutte contre le gaspillage ;
  • L’amplification des partenariats déjà existants avec les structures sociales et les acteurs locaux de lutte contre le gaspillage alimentaire, permettant la réduction du gaspillage dans les restaurants scolaires et le don des excédents de production ;
  • La diminution de la part carnée des repas pour atteindre deux repas végétariens par semaine pour tous et que soit engagée une réflexion pour une alternative végétarienne quotidienne ;
  • La poursuite du travail engagé sur la suppression du plastique dans les restaurants scolaires en élaborant un calendrier et des modalités sur la durée de la mandature.
Groupe écologiste de Paris - GEP

Les écologistes

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations