Vœu relatif à la préservation du patrimoine arboré parisien

2022 05 Arbres - Post Facebook et Twitter (2)

déposé par Chloé SAGASPE, Antoinette GUHL, Sylvain RAIFAUD, Émile MEUNIER, Corine FAUGERON, Aminata NIAKATÉ, Fatoumata KONÉ et les élu·e·s du Groupe Écologiste de Paris (GEP)

Considérant l’ambition de la Ville de Paris en matière de préservation des arbres parisiens, ambition matérialisée par la présentation et le vote du Plan Arbre et de la Charte de l’Arbre au Conseil de Paris d’octobre 2021 ;

Considérant l’amendement n°133 porté par le Groupe Écologiste de Paris à cette occasion et voté par le Conseil de Paris demandant la création d’un comité de la nature regroupant un collège d’experts, de citoyen·ne·s tiré·es au sort, d’associations de protection environnementale et des services de la Ville compétents afin d’examiner en amont les grands projets nécessitant des abattages d’arbres ;

Considérant l’amendement n°6 déposé par le Groupe Écologiste de Paris relatif aux pratiques de tailles raisonnées et l’amendement 6bis proposé en réponse par l’exécutif et voté par le Conseil de Paris spécifiant ainsi dans le Plan Arbre l’objectif de “généraliser la mise en œuvre des pratiques de tailles raisonnées, respectueuses de la biologie des arbres. Limiter les tailles et abattages entre le 15 mars et le 31 juillet (sauf pour motif de sécurité notamment). Privilégier les tailles permettant un développement en port libre naturel et non contraint des arbres dans leur environnement proche.” (Axe 2, Action 10) ;

Considérant le vœu n°19 rattaché au Plan arbre déposé par le Groupe Écologiste de Paris relatif aux moyens alloués à la réalisation du Plan Arbre et adopté par le Conseil de Paris ;

Considérant que l’amendement n°134 déposé par le Groupe Écologiste de Paris relatif au recensement participatif des arbres remarquables et remarqués et voté par le Conseil de Paris a donné lieu à la création d’un Observatoire des arbres par le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Paris ;

Considérant que, grâce à ce nouvel outil, la Ville de Paris se donne l’objectif de recenser les arbres, groupements d’arbres ou végétaux remarquables afin de proposer leur protection dans le futur Plan Local d’Urbanisme bioclimatique de Paris ;

Considérant l’objectif de la Charte de l’Arbre proposée par la Ville de Paris aux aménageurs qui conduisent des opérations à Paris à travers un séminaire organisé en 2021 ainsi que l’objectif fixé par le Plan Arbre de co-construire avec ces opérateurs des carnets de bord de suivi du patrimoine arboré sur les opérations d’aménagements ;

Considérant le courrier adressé par la Ville de Paris aux aménageurs, bailleurs sociaux et grands opérateurs le 15 décembre 2020 leur enjoignant de “lancer d’ici la fin de l’année un réexamen des prévisions d’abattages afin d’en limiter le nombre sur chacune de leurs opérations” ;

Considérant l’émoi suscité par la programmation d’abattages d’arbres de grande maturité ainsi que la construction de bâtiments à proximité immédiate de ces arbres dans le périmètre du Projet Grand Site Tour Eiffel consacré aux pieds de la Tour ;

Considérant que la pétition lancée par des associations de protection environnementale et des citoyen·ne·s demandant la préservation de ces arbres atteint à ce jour 138 000 signatures  ;

Considérant que l’abattage de 76 platanes situés sur le long du boulevard périphérique Porte de Montreuil, pour l’essentiel sains et de moyenne maturité, a suscité la stupeur chez les habitant.e.s ;

Considérant que les parisiennes et les parisiens s’engagent de plus en plus fortement pour la protection du végétal, enjeu d’autant plus décisif dans une ville aussi dense et minérale que Paris ; 

Considérant que le Groupe Écologiste de Paris porte un projet de sobriété urbanistique et de préservation maximale du patrimoine végétal existant parisien ;

Ainsi sur proposition de Chloé SAGASPE, Antoinette GUHL, Sylvain RAIFAUD, Émile MEUNIER, Corine FAUGERON, Aminata NIAKATÉ, Fatoumata KONÉ et des élu·e·s du Groupe Écologiste de Paris (GEP), le Conseil de Paris émet le voeu que la Ville de Paris :

  • Procède d’ici l’été 2022 à un réexamen des prévisions d’abattage d’arbres dans les projets urbains en cours de développement à travers à travers la présentation de carnets de bord pour chaque projet aux Maires d’arrondissement concernés ainsi qu’au élu.e.s du Conseil de Paris ;
  • Présente d’ici l’été 2022, aux membres de la 8ème commission, le bilan du séminaire organisé avec les aménageurs sur la Charte de l’Arbre ;
  • Établisse et présente d’ici l’été 2022 les prescriptions détaillées émises par la Ville et destinées aux aménageurs afin de respecter la Charte de l’Arbre ;
  • S’engage à inscrire dans ces prescriptions une distance minimum de protection des arbres et de leurs racines en cas de chantier ainsi qu’une grille de ce périmètre de sécurité en fonction de l’âge et de l’essence de l’arbre concerné ;
  • Ré-examine de toute urgence les projets d’abattages ou de tailles prévus d’ici septembre 2022 afin de se conformer aux objectifs de tailles raisonnées et de respect de la période de nidification des oiseaux ;
  • Mette en place d’ici 2023, en concertation avec les associations de protection environnementale, une grille des critères pour le futur label arbres, végétaux ou groupes d’arbres à préserver du PLUb, intégrant notamment la maturité, l’emplacement et l’essence ;
  • Organise le lancement officiel du comité de la nature d’ici l’été 2022, comité qui aura vocation à suivre les carnets de bord des grands projets ;
  • Produise et présente un budget de financement du Plan Arbre conformément à l’engagement pris lors du vote du vœu n°19 au Conseil de Paris d’octobre 2021.
Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations