Appel au boycott de la Coupe du Monde de Football au Qatar dans l’espace public parisien

Sans titre

Le Groupe Les Écologistes de Paris dénonce l’organisation de la Coupe du Monde de Football au Qatar et demande à la Ville de Paris de ne pas mettre en scène la retransmission de cet événement sportif, organisé dans des conditions contraires aux droits humains et à l’environnement.

Depuis l’annonce en 2010 de l’attribution au Qatar de l’organisation du mondial en 2022, les ONG n’ont cessé d’alerter sur le sort des travailleurs étrangers, dont les conditions de vie, de travail et le non paiement des salaires sont indignes. En février 2021, une enquête du quotidien britannique le Guardian a révélé que plus de 6 500 travailleurs étrangers seraient morts durant les préparatifs du mondial. 

L’organisation de cette Coupe du Monde de Football au Qatar est également un scandale environnemental. Alors que le Qatar clame à grand renfort de communication sur la soit-disant “neutralité carbone” du mondial, en réalité la construction des infrastructures, la climatisation de stades à ciel ouvert, et la mise en place de plus de 160 vols par jour pour transporter les supporters depuis les pays voisins jusqu’au Qatar représentent des désastres écologiques. 

Le coût écologique de cette compétition est estimé à 3,6 millions de tonnes de CO2 d’après les prévisions de la FIFA, soit 70% de plus que la dernière compétition en Russie.

Au prochain Conseil de Paris d’octobre, les élu·e·s du groupe Les Écologistes ont déposé un vœu pour demander à la Ville de Paris de ne pas mettre en place de “fan zone” ni d’organiser d’une quelconque manière la retransmission de la Coupe du Monde de Football au Qatar comme l’ont par ailleurs déjà décidé les les villes de Lille à l’initiative des élu·e·s écologistes mais aussi Strasbourg, Villeurbanne ou Bordeaux.

Le groupe Les Écologistes demande également que la Ville de Paris soutienne l’initiative #PayUpFifa lancée par plusieurs organisations de défense des droits humains, afin que la FIFA finance un fonds d’indemnisation à hauteur de 440 millions de dollars pour les travailleurs étrangers employés sur les différents chantiers de cette Coupe du Monde et leurs familles.  

Groupe écologiste de Paris - GEP

Les écologistes

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations