Le Groupe Écologiste de Paris demande la libération de la chercheuse Fariba Adelkhah

© AFP Thomas ARRIVE (1)

Le Groupe Écologiste de Paris demande la libération de la chercheuse iranienne Fariba Adelhkah, arbitrairement détenue par le régime iranien depuis 1000 jours. Sortie de prison le 3 octobre 2021, elle a été assignée à résidence, sous contrôle d’un bracelet électronique, avant d’être de nouveau incarcérée à la prison d’Evin (Téhéran) le 12 janvier dernier. 

Nous rappelons que le pacte international relatif aux droits civils et politiques, du 16 novembre 1966, garantit les libertés individuelles et dispose que “Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix”. 

Alors que le droit international garantit la liberté de recherche, des chercheur·e·s sont régulièrement emprisonné·e·s du fait de leurs travaux, l’emprisonnement depuis le 5 juin 2019 de Fariba Adelkhah en Iran en étant un terrible exemple. 

Le Groupe Écologiste de Paris appelle donc à participer au rassemblement organisé devant la mairie de Paris Centre à 11h30 pour demander la libération immédiate de Fariba Adelkah, et appelle à celle de tou·te·s les chercheuses et chercheurs actuellement emprisonné·e·s du fait de leurs travaux. 

Le Groupe Écologiste de Paris

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations