Non au naming “Adidas Arena” qui piétine les engagements féministes, humains et écologistes de la Ville de Paris

Arena Porte de la Chapelle
Source de la photo : © SCAU / NP2F

Malgré le vote du Conseil de Paris en juillet 2020 en faveur de l’attribution du nom d’Alice Milliat  à la future Arena située Porte de la Chapelle, le conseil d’administration de la SAE POPB a entériné le projet de naming “Adidas Arena” du site ce jeudi 12 avril. Le Groupe Écologiste de Paris s’oppose à cette décision et demande à la Ville de Paris, actionnaire majoritaire de la SAE POPB, de respecter la volonté du Conseil de Paris. Notre groupe s’est toujours opposé à la pratique du naming, celle-ci poussant la logique de marchandisation jusqu’à privatiser le nom des établissements sportifs et culturels appartenant au domaine public. Nous constatons par ailleurs que ce choix est en totale contradiction avec les engagements de la Ville en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique, pour la préservation de la biodiversité et la défense des droits humains, l’implication d’Adidas dans la déforestation de l’Amazonie et dans le travail forcé des Ouïghours ayant encore été récemment dénoncée par les ONG. Nous rappelons également les engagements pris en la matière dans le cadre de l’organisation  des Jeux Olympiques et Paralympiques et alors que le site accueillera plusieurs de leurs épreuves.

La volonté de promouvoir les pratiques sportives féminines et une politique mémorielle féministe, à travers l’attribution du nom d’Alice Milliat à cette Arena, ne peut passer au second plan dès lors qu’il s’agit d’intérêts économiques et consuméristes.

Fatoumata KONÉ, Présidente du Groupe Écologiste de Paris

et les élu·e·s écologistes au Conseil de Paris.

Groupe écologiste de Paris - GEP

Le Groupe Écologiste de paris

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations