Porte de Montreuil : Les Écologistes demandent la remise à plat du projet

FDFDFDFDFD

Le Groupe Les Écologistes se réjouit de l’adoption de leur vœu demandant la remise à plat du projet d’aménagement de la Porte de Montreuil. Nous affirmons notre volonté de voir la Porte de Montreuil rénovée. Nous dénonçons le projet d’aménagement actuel et les futures constructions Nexity, et proposons un projet alternatif.

Véritable rupture physique avec Montreuil et Bagnolet, la Porte de Montreuil présente de nombreuses difficultés et dangers pour celles et ceux qui traversent à pied ou à vélo. 

Les concertations de 2016 et 2018 ont pourtant montré les attentes fortes des riverain·es : amélioration du cadre de vie, augmentation de la végétalisation, sécurité des liaisons entre Paris, Montreuil et Bagnolet pour les piéton·nes et cyclistes, maintien des puces dans un cadre plus confortable et animation de l’espace public par des activités commerciales et associatives. Ces souhaits exprimés ne trouvent pas d’échos dans l’aménagement proposé. “C’est pourquoi nous voulons aménager la Porte de Montreuil pour qu’elle fasse lien avec nos voisins, qu’elle soit sécure pour les piétons et les vélos et qu’elle préserve la tradition du marché aux puces sur cette place”, déclare Nathalie Maquoi.  

Le groupe Les Écologistes s’oppose au projet Nexity qui est un non-sens urbain, économique et écologique :

  • non-sens urbain, car une muraille de bureaux sera dressée entre Paris et Montreuil et 8 grands immeubles de bureau doivent être construits. 
  • non-sens économique, car la ville de Paris cède à bas prix son foncier à Nexity
  • non-sens écologique, car les usagers seront exposés à de fortes pollutions, car ni la pleine terre, ni les arbres ne sont préservés. 

Le Groupe Les Écologistes souhaite que le projet d’aménagement voit le jour et comprenne  : 

  • un recouvrement léger de la Porte préservant la partie de pleine terre du terre-plein central et permettant la circulation apaisée des piétons et des cyclistes ;
  • La création de plusieurs bâtiments bas au nord de la place créant un nouvel espace urbain avec commerces et animation pour recréer un vrai lien entre Paris et Montreuil ;
  • la préservation des arbres, l’augmentation significative de la pleine terre ainsi que la création d’un nouveau square et d’une véritable coulée verte assurant la liaison entre le sud de la future place et la porte de Vincennes ;
  • le maintien des puces sur leur lieu actuel pour conserver l’ambiance de plein air tout en améliorant leur installation par la mise en place d’une couverture légère, de toilettes et de lieux de restauration, ainsi que par l’accueil d’activités pour les jours sans marché.

“Nous demandons un projet alternatif pour recréer une véritable partie de ville végétale et animée pour les habitant·es et non une muraille d’immeubles de bureaux”, conclut Antoinette GUHL. 

Groupe écologiste de Paris - GEP

Les écologistes

NOUS CONTACTER

N’hésitez pas à poser vos questions, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos interrogations